Archeowiki-archeologie-histoire-archeowiki.jpg


planet movie


Participer à l'enrichissement et à l'élaboration d'archéowiki, le wiki des passionnés d'archéologie et d'Histoire, en faisant une demande de création de compte par le biais de ce formulaire - Recommandez archeowiki.com

Muses

De archeowiki. Le wiki des passionnés d'archéologie et d'histoire
Aller à : Navigation, rechercher

À l'origine (selon Pausanias), elles étaient trois : Aédé (le « chant », la « voix »), Mélété (la « méditation ») et Mnémé (la « mémoire »). Ensemble, elles représentent les pré-requis de l'art poétique dans la pratique du culte
À Delphes, elles portent le nom des trois premières cordes d'une lyre : Aiguë (Nété), Médiane (Mésé) et Grave (Hypaté)
Cicéron en compte quatre : Thelxinoé, Aédé, Arché et Mélété
La tradition leur attribuait deux résidences : une sur le mont Parnasse, l'autre sur l'Hélicon
C'est Platon (dans Ion) vers 401 av. J.-C., puis les néo-platoniciens, qui font des neuf Muses les médiatrices entre le dieu et le poète ou tout créateur intellectuel. Cette conception de l'art (le poète est possédé, transi par le dieu) sera plus tard contestée par le classicisme de Nicolas Boileau, le mouvement de l'Art pour l'Art, ou l'éloge de l'effort de Paul Valéry. De l'âge pré-socratique à l'âge classique leurs attributs ont évolué

Sommaire

Calliope

Dans la mythologie grecque, Calliope était la Muse de la Poésie épique et de l'Éloquence
Calliope, comme ses huit autres sœurs, les Muses, est une des neuf filles de Zeus et de Mnémosyne. Souvent représentée sous les traits d'une jeune fille à l'air majestueux, le front ceint d'une couronne d'or, emblème qui, selon Hésiode, indique sa suprématie parmi les autres Muses. Elle est ornée de guirlandes, tient d'une main une trompette, et de l'autre le texte d'un poème épique. Elle est aussi représentée le front ceint de lauriers, tenant un stylet, des tablettes ou un volumen

Clio

Dans la mythologie grecque, Clio, fille de Mnémosyne, est la Muse de l'Histoire, qui chante le passé des hommes et des cités
On la représente sous la figure d'une jeune fille couronnée de lauriers, tenant en sa main droite une trompette, qui représente la renommée, et de sa main gauche un livre (un volumen), qui a pour titre Thucydide, sur lequel sont rédigés les récits du passé. À ces attributs, on joint parfois le globe terrestre sur lequel elle pose, et la clepsydre, horloge à eau qui représente le temps passé, afin de montrer que l'Histoire embrasse tous les lieux et tous les temps. Ses statues tiennent quelquefois une guitare d'une main, et un plectre de l'autre, parce que Clio était aussi considérée comme l'inventrice de la guitare

Érato

Dans la mythologie grecque, Érato est une des neuf Muses, fille de Mnémosyne. Elle est la patronne de la poésie lyrique et érotique. Elle est représentée couronnée de roses et de myrtes, et portant une lyre à la main

Euterpe

Dans la mythologie grecque, Euterpe était la Muse qui présidait à la Musique
Elle avait inventé ou suggéré l'invention de l'aulos (flûte double). C'est une jeune fille couronnée de fleurs et jouant de la flûte. Des papiers de musique, des hautbois et autres instruments sont auprès d'elle. Par ces attributs, les anciens ont voulu exprimer combien les lettres ont de charme pour ceux qui les cultivent
Elle apparaît en pleurs au sommet du monument funéraire de Frédéric Chopin, au cimetière du Père-Lachaise

Melpomène

Dans la mythologie grecque, Melpomène est la Muse du Chant, de l'Harmonie musicale et de la Tragédie quand elle est associée à Dionysos
Son maintien est grave et sérieux : elle est richement vêtue, et chaussée de cothurnes ; elle tient d'une main un sceptre et des couronnes, de l'autre un poignard ensanglanté, parfois une massue d'Héraclès dont le théâtre aimait célébrer les exploits. Elle possède comme autres attributs la couronne de pampres et le masque de tragédie. Parfois on lui donne pour suivantes la Terreur et la Pitié

Polymnie

Dans la mythologie grecque, Polymnie ou Polhymnie est la Muse de la Rhétorique. On lui prêtait la faculté d'inspirer les aèdes et auteurs des poèmes et des récits les plus admirables. Elle est couronnée de fleurs, quelquefois de perles et de pierreries, avec des guirlandes autour d'elle, et habillée de blanc. Sa main droite est en action comme pour haranguer, et elle tient de la main gauche tantôt un sceptre, tantôt un rouleau sur lequel est écrit le mot latin suadere (persuader). Elle est parfois considérée comme la mère d'Orphée et d'Éros

Terpsichore

Dans la mythologie grecque, Terpsichore est la Muse de la Danse. C'est une jeune fille, vive, enjouée, couronnée de guirlandes, et tenant une lyre au son de laquelle elle dirige en cadence tous ses pas. Certains auteurs en font la mère des sirènes

Thalie

Dans la mythologie grecque, Thalie est la Muse qui préside à la Comédie. Elle passe pour la mère des Corybantes conçus avec Apollon
C'est une jeune fille à l'air enjoué ; elle est couronnée de lierre, chaussée de brodequins, et tient un masque à la main. Plusieurs de ses statues ont un clairon ou porte-voix, instrument dont on se servait pour soutenir la voix des acteurs dans la comédie antique

Uranie

Dans la mythologie grecque, Uranie était la Muse qui présidait à l'Astronomie et à l'Astrologie (les deux disciplines étant indissociables chez les Grecs). Elle est la mère de Linos, conçu avec Apollon
On la représente vêtue d'une robe de couleur d'azur, couronnée d'étoiles, et soutenant des deux mains un globe qu'elle semble mesurer, ou bien ayant près d'elle un globe posé sur un trépied, et plusieurs instruments de mathématiques. Elle est assistée par les ouranies, les nymphes célestes. Selon Catulle, Bacchus la rendit mère d'Hymen

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils