Archeowiki-archeologie-histoire-archeowiki.jpg


planet movie


Participer à l'enrichissement et à l'élaboration d'archéowiki, le wiki des passionnés d'archéologie et d'Histoire, en faisant une demande de création de compte par le biais de ce formulaire - Recommandez archeowiki.com

Ninive

De archeowiki. Le wiki des passionnés d'archéologie et d'histoire
Aller à : Navigation, rechercher

Ninive est mentionnée dans plusieurs textes dès l'Antiquité, qui ont été lus au cours des siècles postérieurs et ont préservé le souvenir de l'empire assyrien et de sa dernière capitale. Elle est évoquée par plusieurs écrivains grecs et romains qui s'en souvenaient comme de la capitale du grand empire assyrien, mais la décrivent peu en comparaison à Babylone, puis elle est tombée dans l'oubli et évoquée comme étant un champ de ruines par Lucien de Samosate. Il existe des confusions quant à sa localisation exacte : Ctésias de Cnide la confond avec Babylone en la situant sur l'Euphrate, les autres auteurs (Strabon, Pline l'Ancien, Ptolémée) la situent sur le Tigre mais tantôt sur la rive gauche, tantôt sur la rive droite, montrant le fait qu'ils sont souvent informés de façon imprécise. Les récits relatifs à Ninive chez les auteurs de l'Antiquité gréco-romaine reposent généralement sur ce qu'a rapporté Ctésias dans sa partie sur l'histoire de l'empire assyrien. Ninive devrait son nom à son fondateur, le souverain légendaire Ninos, premier roi assyrien et conquérant de nombreuses contrées. L'autre grand moment de l'histoire de la ville est sa destruction par les Mèdes et les Babyloniens qui poussent le tyran Sardanapale au suicide par l'incendie de son palais, après avoir pénétré dans la ville en provoquant une inondation. Ce récit repose apparemment sur une confusion entre la chute de Babylone en 648 av. J.-C. et celle de Ninive en 612 av. J.-C
Dans la Bible hébraïque et chrétienne, Ninive est fondée par Nimrod. Les Assyriens ayant dominé les royaumes d'Israël et de Juda, son image y est négative. Les Livres de Nahum et de Sophonie prophétisent et décrivent sa destruction. Le Livre de Jonas est situé à Ninive : Jonas parvient à son grand dam à convertir cette grande ville incroyante. Ce texte ayant été rédigé bien après la chute de la ville, il ne contient aucune donnée historique fiable sur celle-ci. L'histoire de Jonas à Ninive connaît un grand succès, étant notamment reprise dans les Évangiles de Matthieu et Luc ; elle est devenue le texte auquel Ninive est le plus souvent associée dans la tradition juive, chrétienne puis musulmane. D'ailleurs, un lieu de culte dédié à Jonas fut érigé par une communauté chrétienne locale sur la colline qui reprit par la suite le nom du prophète, Nebi Yunus
Plus proches du site, les auteurs arabes médiévaux mentionnent l'emplacement de l'antique Ninive. Les histoires qu'ils évoquent sur son passé sont reprises des auteurs grecs et surtout de la Bible, car pour eux cette ville est avant tout le lieu où Jonas (Yunus) est venu faire sa mission de conversion. L'emplacement de Ninive est bien connu par les géographes médiévaux (Ibn Hawqal et Al-Maqdisi par exemple), grâce à la mosquée qui s'élève sur l'actuel Nebi Yunus (alors appelé Tall al-Tawba, la « Colline du repentir »). Une légende locale rapporte que le gigantesque poisson qui aurait conduit Yunus sur place est enterré sur le site. Sur ces bases, quelques voyageurs européens médiévaux et modernes (Benjamin de Tudèle au xiie siècle, Carsten Niebuhr au xviiie siècle) peuvent localiser les ruines de Ninive
Sources et auteur de cet article

Outils personnels
Espaces de noms

Variantes
Actions
Navigation
Boîte à outils